Lustre effondré

Un lustre s’effondre à l’hôtel de ville
lustrecalais

Voici un accident rapporté par un journal régional, Nord Littoral paru le 19 octobre 2014 qui met en lumière l’importance de la solution de levage adaptée aux lustres pour leur maintenance. Nous regrettons que cette incidence ait provoqué des dégâts importants à une patrimoine centenaire de la ville de Calais.

Il est impossible de prétendre au risque zéro avec certitude quel que soit le produit, mais nos appareils de levage dédiés aux lustres apportent plusieurs dispositifs de sécurités permettant de réduire au maximum tout risque lié à l’effondrement du lustre ou aux accidents liés à l’électricité.

Pour tous renseignements sur nos dispositifs de sécurité et appareils adaptés aux lustres, nous vous invitons à visiter nos pages dédiés au système de verrouillage  ainsi qu’à nos gammes Ultra-Renforcées.

Un lustre s’effondre à l’hôtel de ville

« Ça fait mal au patrimoine ! » La mairie de Calais vient de perdre l’un de ses lustres d’origine. Mardi matin, peu après neuf heures, des techniciens procèdent au relamping de l’objet. « Le plafond atteint quatre mètres de hauteur. Nous utilisons donc une manivelle pour pouvoir descendre le lustre », explique Emmanuel Agius.

Mais cette fois, la manipulation ne se passe pas comme d’habitude. Pour une raison indéterminée, l’attache entre le treuil et le lustre cède : le luminaire s’effondre. Par chance, personne ne se trouve en dessous : ce type de travaux se fait tôt le matin, par précaution. « Les techniciens étaient bien plus loin. Mais ils ont été surpris, voire choqués.» Emmanuel Agius se trouvait dans son bureau au moment de l’incident. Il avoue avoir entendu un « choc terrible. Il y a régulièrement des travaux d’entretien dans l’hôtel de ville, et j’ai pensé qu’un échafaudage était tombé. »

Quelques dégâts matériels

Il ne reste donc plus grand chose de ce lustre, vieux de presque un siècle. Par ailleurs, une petite partie de l’escalier en laiton et le socle du buste de Marianne ont été légèrement endommagés. « En attendant, c’est un peu le camping ! Nous avons installé un système de projecteurs pour l’éclairage. Nous réfléchissons également à la manière dont nous allons le remplacer, en gardant le niveau esthétique. Mais il y a d’autres choses plus urgentes. »  Le premier adjoint ignore le coût du préjudice. « Nous verrons avec les assurances pour l’indemnisation. Le lustre sera également expertisé pour tenter de comprendre ce qui s’est passé. »
Un incident rare et insolite, qui a surpris tout le monde. « Ce matin-là, nous étions à mille lieux de nous imaginer cela… C’est dommage pour le lustre, mais il n’y a pas de blessé : c’est le principal. »

Julie Hamel
Lien: Nord Littoral